———————————————————————

dimanche 26 février : RC PAM reçoit LONS-LE-SAUNIER

Au stade de l'Ile d'Esch à 15H pour l'équipe A et 13h30 pour l'équipe B

Read more

dimanche 5 mars : RC PAM reçoit GENLIS

Au stade de l'Ile d'Esch à 15H pour l'équipe A et 13h30 pour l'équipe B

Read more

Fil Facebook RCPAM

Au programme du week-end:
Samedi 25 02 2017
École de rugby: entrainement pour tous aux horaires habituels.

Dimanche 26 02 2017
Old Strap's: entrainement à Dieulouard, à 09h45

Séniors: RCPAM - CS Ledonien
Équipe réserve: 13h30
Équipe A: 15h00
... See MoreSee Less

View on Facebook

Pont-à-Mousson n’y arrive toujours pas
Stade de l’Île d’Esch. Arbitre : M. Lebegue (Flandres). Mi-temps : 5-3.
PONT-À-MOUSSON : 1 essai de Cortes (14e ).
BESANÇON : 2 essais de Bourget (46e ) et Nogue (65e ) ; 2 transformations de Rischmann (46e ) et Bergeaut (65e ) ; 1 pénalité de Rischmann (21e ).
Ce ne sera donc toujours pas pour cette fois, mais on ne pourra pas reprocher aux Mussipontains d’avoir tout tenter de remporter cette belle bataille.
Et comme annoncé par le staff technique local, les Lorrains attaquaient pied au plancher en envoyant du jeu. Utilisant à merveille tous les espaces, Pont-à-Mousson poussait avec intelligence pour réussir à concrétiser logiquement leur temps fort. Après plusieurs fixations lancées par Tachousin, très en jambes, le ballon filait à gauche pour Cortes qui s’envolait pour aller inscrire le premier essai de la rencontre (5-0, 14e ).
Les Francs-Comtois peinaient à trouver la solution pour se sortir de ce piège avant de réduire la marque sur pénalité par Rischmann (21e ).
Les débats s’équilibraient peu à peu mais les visiteurs continuaient de se casser les dents sur la défense efficace et héroïque des Mussipontains. Ces derniers écopaient de deux cartons blancs infligés à Meurgue et Kastendeuch mais ils parvenaient à rejoindre les vestiaires en tête (5-3).
Après cette première période de très bonne facture, les Meurthe-et-Mosellans repartaient au combat avec la même générosité mais Besançon décidait alors de hausser le ton en trouvant enfin un décalage par Bourget, pour un essai tout en vitesse (5-10, 46e ). À force de défendre, les Mussipontains commençaient à y laisser des plumes sur le plan physique.
D’autant plus que les impacts des Francs-Comtois commençaient à faire des dégâts jusqu’à cet essai inscrit par Nogue (65e ). Le mal était fait car les Lorrains n’avaient plus les armes pour refaire leur retard mais ils ont eu le mérite de n’avoir jamais lâcher.

Est Républicain 20 02 2017.
... See MoreSee Less

View on Facebook

Certains arrivent, d'autres partent!
Kenavo!, Nounours 🙂
... See MoreSee Less

View on Facebook

d7b6d342cf20ef3377ed879333955079^^